TRANSITION ENERGETIQUE : LA QUESTION DU MEILLEUR EQUILIBRE

Incroyable d’entendre (cf pj audio) sur une radio nationale, Europe 1, une chronique raisonnable sur la transition énergétique et le  risque d’une panne en Europe à la suite des choix allemands de fermer sans concertation leurs centrales nucléaires ……il est intéressant de constater que le bon sens revient chez certains. Energies alternatives et énergies de base sont indissociables pour assurer en toute période de l’année l’électricité nécessaire au quotidien. Intéressant d’entendre que les décisions prises hâtivement pour de mauvaises raisons de court terme ont des conséquences graves pour un pays et tous ceux qui l’entourent. Décidément cette chronique devrait faire réfléchir !

NEIGE A GOGO….TOUT EN SOURDINE

Une lumière diffuse toute la nuit : celle de le lune se reflétant sur la neige tombée en abondance hier sur l’Ile de France. Un silence comme assourdi. Pas une voiture dans la rue. Des piétons rares et timides qui marchent du bout des pieds. La vie s’est arrêtée aujourd’hui ici. Equipée après une semaine de tempête de neige en Savoie avec un vent à 150km…..il ne me manquait que la pelle pour déneiger mon pas de porte. Et oui, n’oublions pas que les chasse-neige déblaient les rues et les routes. Les pas de porte, les seuils sont de la responsabilité des occupants des maisons.
C’est tout à fait curieux d’être à Paris ou tout proche et que tout soit arrêté parce qu’il est tombé 10 cm de neige en hiver.
Le Ministre de l’Intérieur, actuellement en déplacement en Corse avec le Président de la République, n’a pas l’intention d’équiper la région d’engins pour « un événement climatique rare » qui ne se produits que tous les 3 ans. Il a raison et tort car il devrait tirer expérience des événements climatiques neigeux survenus antérieurement et demander aux préfets de travailler sur les enseignements. Il ne s’agit pas forcément de moyens mais d’abord de comportements. Les entreprises parisiennes aussi devraient faire cet exercice de réflexion pour leurs salariés qui viennent de la région Ile de France Etc….
En tout cas, il faut espérer que ce n’est qu’un dernier sursaut de froid dans le grand mouvement du réchauffement climatique car ni les outils  ni les compétences ne sont maintenant adaptées à une chute de neige normale en hiver dans notre région.

RENCONTRE DANS UNE GARE

L’autre après-midi, Gare de Lyon, rencontre presqu’à se cogner avec un ancien collègue. Il court, il court. Toujours débordé et trouve le moyen de me dire que les résultats de sa « zone de chalandise » sont bons ! Sic. Ses cheveux sont gris. Son allure toujours la même ….que je ne qualifierai pas par discrétion. Incroyable …..fou rire de voir ce monsieur, 5 ans plus tard toujours en train de courir après la place de premier de la classe à plus de 60 ans. À l’époque, nous le surnommions « moi je….. ».

Attention aux conducteurs qui roulent trop lentement ….! Danger.

Personne ne parle du danger que représentent les conducteurs qui roulent trop lentement. Ce n’est pas de la provocation, c’est du vécu…. ni de ceux qui restent scotchés sur la voie du milieu sur l’autoroute, ni de ceux qui ne mettent pas leur clignotant ou qui ne savent pas que sur un rond-point c’est une obligation de signaler le moment où on le quitte. Personne ne parle des ceux qui y voient mal et qui prennent les autoroutes en sens inverse et des fous qui font des textos en conduisant ou qui téléphonent sans équipement intégré.  La sécurité commence par la mise en oeuvre sans faille des règles du « code de bonne conduite », c’est-à-dire le code de la route.
Les limitations de vitesses sont utiles lorsqu’elles sont adaptées aux situations réellement dangereuses. L’application massive sur toutes les routes du 80 km/h, n’est pas une mesure pertinente car elle ne prend pas en compte l’état hétérogène du réseau routier hexagonal. Elle ne relève pas du bon sens. Tout comme l’abattage des arbres au bord des routes du Gers décidée par un préfet obtus était une mesure inadaptée au problème de l’alcoolisme qui apparait régulièrement comme la cause première des accidents. La vitesse étant une conséquence de l’état d’ébriété.
J’ai aussi l’exemple très local d’un petit morceau de route départementale dans la Drôme qui s’affaisse régulièrement car les fondations n’en ont pas été faites en tenant compte du sous-sol. Le revêtement est régulièrement refait à grands frais sans que le problème de fond ne soit traité. Et pour « se couvrir », les autorités locales ont mis une limitation à 70 sur ces qqs mètres…..
Le bon sens n’est plus de mise. Toutes les routes, tous les conducteurs sont traités sur le plus petit dénominateur commun…..exactement contraire aux conditions pour un comportement de sécurité. Je ne parlerai pas de la peur du radar et du gendarme qui nous rend obsessionnel du limitateur de vitesse. Attention je double à 134 ..!!
La peur n’empêche pas le danger !

EDF, LE SOLAIRE, LE NUCLEAIRE ETC …..FORMIDABLE !

Grande annonce hier d’EDF : 25 milliards vont être investis dans le solaire ! Super ! Bravo ! Décidément l’argent coule à flot à EDF. Nous n’entendons plus parler des investissements faramineux dans le nucléaire en Grande-Bretagne. Ni des travaux de remise à niveau des centrales nucléaires existantes (grand carénage etc …), ni de la reprise d’Areva, ni du flop de l’EPR à Flamanville et en Finlande, ni des problèmes rencontrés à Tricastin, ni…ni …. non.
Nous n’entendons plus parler de tout ce qui est de la responsabilité d’exploitant que les pouvoirs publics délèguent à EDF.
Voilà que « le grand électricien qui fait la fierté de la France » comme l’appelle ce matin Bruno Lemaire, nous annonce cet investissement dans le solaire.
Mauvais rêve. Impression que l’histoire se répète éternellement. En 1980….EDF a fait la même annonce. Comment est-ce possible que ces ingénieurs et autres responsables sortis des « grandes écoles » soient à ce point infirmes de la créativité et du raisonnement industriel ? Incapables de se remettre en question, de se réinventer. Incapables de s’ouvrir aux autres, et de travailler à la transition énergétique et environnementale dans une interaction avec les autres industriels du secteur, les français et les élus ….
« Avec vous, en réseau… »
Un jour peut-être ….quand ?
 

TENNESSEE……

Tout le monde fredonne cette chanson comme un rêve, une poésie….la magie des mots et de la musique. Je ne suis pas inconditionnelle de Johnny.  Ses chansons, ses folies, ses amours….tout cela fait partie de ma vie, comme pour tous ceux qui sont nés au 20ème siècle. Il est dans mon paysage…. Nous sommes « contemporains ».
C’est juste l’histoire d’un homme qui parlait à tous. De là à faire des funérailles nationales …..tout cela me semble décalé. Décalé par rapport à ce que cet homme semble avoir été. Des médias titraient « Johnny, héros national »…avec cette désormais quotidienne emphase qui vide de sens les mots. Je préfère ré-écouter quelques uns de ces airs qui ont nourri mon oreille tout au longe de ces quelques 60 ans ….

EDF TOMBE DE PLUS EN PLUS BAS ……

En tout cas, c’est ce qui dit le cours de la Bourse. Perte de confiance des financiers dans le nucléaire…! Entendu ce matin au milieu de mille autres informations. Pas de commentaires, pas d’analyses des médias. Juste ce constat. Elle est loin l’histoire industrielle de cette entreprise, créée après guerre, symbole de la volonté d’un pays de se reconstruire, puis de gagner son indépendance énergétique et de développer une savoir-faire reconnu au niveau international. De mauvaises décisions en fuites en avant, d’oubli de l’importance des compétence et des engagements qu’induit une technologie comme celle de la production d’électricité par le nucléaire….de compromis en erreurs de raisonnements. EDF n’a pas su dépasser le procès d’être « l’Etat dans l’Etat », péché originel qui lui vaut la haine tenace des écologistes. Lâcheté de bien des politiques qui pour beaucoup ont usé et abusé de l’entreprise. Des présidents nommés par les politiques, sans savoir-faire industriel et managérial…..il aura fallu quelques décennies pour affaiblir cette belle entreprise. Un sursaut est-il possible? Difficile.

Nicolas Hulot n’a pas le choix

L’annonce faite en ce début novembre 2017, du report de l’objectif de réduction à 50% de nucléaire dans la production d’électricité en France était  inéluctable. Lors de l’analyse du projet de loi transition énergétique de Mme Royal, au CESE nous avions relevé l’incohérence des chiffres et la nécessité d’engager un réel travail de fond pour qualifier ce scénario, ses impacts et sa faisabilité.
La ministre de l’époque a préféré l’annonce non étayée sans doute pour paraître dynamique et engagée ….et gagner les voix des écolos ? Perdu !
Cela dit, à court terme, le passage de l’hiver 2017-2018 s’avère difficile compte-tenu des centrales nucléaires indisponibles (les 4 réacteurs de Tricastin, etc …). En ce moment, nous importons de l’électricité des pays voisins et l’ensemble des centrales thermiques classiques (charbon, fioul) fonctionnent alors qu’il ne fait pas encore vraiment froid. Si une vague de froid s’abattait sur l’Europe, nous serions certainement en très grande difficulté.
A nos cheminées, aiguilles à tricoter et boissons réconfortantes ….
 

INKTOBER 2017

Juicy
INKTOBER c’est un dessin par jour à l’encre sans filet, à partir d’un mot défini pour chaque jour. Stylo à plume ou pas, bic …une ou deux couleurs…un vrai défi. Pas de récompense ou de concours. Juste la plaisir de participer sans prétention et de partager. C’est aussi l’occasion de découvrir partout dans le monde de vraies « plumes »..
http://mrjakeparker.com/inktober/

JE NE VEUX PAS ENTENDRE PARLER D’EGALITE FEMMES/HOMMES

Flambée médiatique sur le harcèlement subi par les femmes. Cette fois cela se passe dans le milieu du cinéma…et comme pour les « affaires » précédentes et notamment DSK, j’entends : « tout le monde le savait ». C’est cela qui est insupportable. Cette omerta collective qui ressemble à de la complicité. C’est ce gros clin d’oeil salace échangé parfois entre deux hommes…ce sont ces yeux qui s’arrêtent obstinément sur les fesses d’une femme qui marche. Ce sont ces frôlements plus ou moins appuyés. Ce sont ces propos irrespectueux que personne ne reprend…comme si cela était normal. La mâle complicité.
Je connais bien cela. Dès que j’ai été en situation de pouvoir, j’ai parlé et repris systématiquement les hommes dont le comportement et/ou les propos étaient désobligeants. Pour toutes les femmes jeunes ou pas qui subissent cela sans pouvoir le dénoncer, sans oser en parler.  Cela fait partie de ma responsabilité de dirigeante. Je me souviens bien d’une réunion appelée « Comité carrières » à laquelle je participais. Au moment d’examiner la candidature d’une femme pour un poste, j’entends « elle a de beaux yeux ». Au dossier suivant, à propos d’un candidat masculin, j’ai commenté : « il est bien musclé ». Ils m’ont tous regardée comme si j’étais folle. C’est comme cela que ça se passe dans beaucoup d’entreprises historiquement masculine. Et ce n’est qu’une minuscule anecdote.
Equité, respect…égalité non.

Loading

Twitter