Aujourd’hui c’est la fête des jardins, et de la terre. C’est le bon moment pour planter des arbres, des plantes, des fleurs etc …

N’oublions pas que c’est aussi la fête des jeunes filles de 25 ans et plus qui n’ont pas trouvé de mari. La saint Nicolas étant l’équivalent pour les hommes.

Heureux temps où les dictons rythmaient la vie. J’ai toujours aimé ces phrases transmises de génération en génération. Elles peuvent varier ou être adaptées selon les régions, les coutumes, la réalité géographique, climatique ou sociologique des terroirs. Elles ont la saveur et l’odeur de la terre, de la mer, du ciel et des étoiles. Elles ont l’accent des coutumes et des patois locaux. Elles font partie de notre patrimoine et nourrissent cette trame invisible qui nous relie les uns aux autres. C’est notre « culture ». Les greffes et les boutures l’ont enrichie tout comme l’importation d’idiomes d’autres langues, d’autres civilisations.

Ce matin, j’entendais quelqu’un s’émerveiller de la langue des signes qui double depuis plusieurs années les interventions télévisées des politiques.  « Cela donne envie d’apprendre la langue des signes !! ». Oui, c’est vrai. D’ailleurs dans la crèche où  vont mes petits-enfants, on leur apprend ce langage dès qu’ils arrivent. Grâce à quelques signes avec les mains, les petits communiquent. Langage universel.

Si j’étais plus jeune, je reprendrai des études de linguistiques pour mieux comprendre la  formation des mots et des langues, mieux apprécier leur croisement et leur enrichissement au fil des siècles. Etre plus imprégnée de ces mots et langages qui relient les êtres humains les uns aux autres et qui traduisent les coutumes  ancestrales, les migrations, les conflits et la disparitions des langues au profit de celle des vainqueurs. J’apprendrai le langage des signes. Si j’étais plus jeune…..

« La période est propice pour vos plantations d’arbres, arbustes et plantes. La terre est encore chaude, les journées encore clémentes. Les végétaux mis en terre à cette période démarreront ainsi plus facilement au printemps. »